Brigitta Schrepfer

Danseuse, Chorégraphe

Brigitta grandit dans les Alpes glaronaises et sait déjà à 7 ans ce qu’elle veut faire dans la vie : danseuse, même si elle a vu danser essentiellement des vaches jusque-là
(ce qui l’a énormément inspirée). Son chemin remarquable la mène de la nature à la culture, de la montagne à la danse. Lauréate de plusieurs prix, elle part en tournée depuis plus de 20 ans en Suisse et à l’étranger avec sa propre compagnie de danse SOMAFON. Ses œuvres, comme p.ex. Onkel & Tanzen, Eigenbrötler, Les amuse bouches, Girls Games, Vollfett & Fliegengewicht, sont des réflexions sur la société et se caractérisent par un langage du mouvement innovant, dynamique, créatif et plein d’humour. Brigitta enseigne la danse, la technique et l’improvisation à temps partiel à la Haute école des arts de Zurich. En 2019, elle reçoit le Prix de reconnaissance de son canton d’origine Glaris.

Les thèmes de Brigitta:

#assurance 
#famille
#independant 
#planification financière
#maternité
#assurance

Trois questions à Brigitta

Être ou ne pas être! As-tu déjà été confrontée à cette question dans ta vie?

En tant que danseuse, j’ai appris très tôt à vivre avec très peu de moyens financiers. C’était vital. Au milieu de la trentaine, j’étais au bord du burn-out quand j’ai suivi une orientation professionnelle. Ma conclusion a été que je ne pouvais pas abandonner ma passion pour la danse mais qu’il fallait que je trouve un équilibre entre l’art et l’argent. Après avoir fait une formation continue « Culture de danse » à l’Université de Berne, j’ai développé ma profession dans le domaine de la formation artistique et esthétique.

Avais-tu des références sur le thème de la prévoyance?

Prévoyance professionnelle ?! La danse est un art qui vit essentiellement dans le moment présent. C’est pourquoi j’étais heureuse que cela me suffise pour vivre. Je ne me sentais pas concernée par la question de savoir où je serai dans trois ans. Heureusement pour moi, je suis quand même allée voir un conseiller en assurances qui m’a démontré à quel point les modèles de prévoyance peuvent être flexibles. Depuis, j’en suis.

Quel conseil de prévoyance donnerais-tu à ton moi plus jeune?

Danse, communique, crée, produis-toi sur scène aussi longtemps que tu en ressens le besoin. C’est un super concept jusqu’à ce que tu te fasses du souci pour ta prévoyance professionnelle. Penche-toi dès lors sur la question et renseigne-toi bien.

Questions populaires

Mes concerts sont morts du coronavirus – que faire?

En tant qu’artiste à temps partiel, ai-je besoin d’une prévoyance complète?

Je commence à avoir des difficultés avec mes impôts. Qui peut m'aider?